La Ville de Lac-Saint-Joseph votre nouveau point de dépôt !

Recycler vos piles aide à protéger votre communauté et la faune des matériaux qui pourraient nuire à l’environnement s’ils finissaient dans les sites d’enfouissement. Ramassez vos piles usagées et recyclez-les à un point de dépôt.

Nous acceptons les piles à usage unique (AA, AAA, 9V, D, C et autres) ainsi que les piles rechargeables que l’on retrouve souvent dans les appareils portatifs et électroniques.

NOTE : Les batteries automobiles et les piles de plus de 5 kg ne sont pas acceptées. 

Pour en savoir plus, cliquez ici 

Pour consulter le Guide de recyclage des piles, cliquez ici

La Boîte-à-lire

La Boîte-à-lire

Les boîtes-à-lire sont accessibles en période estivale seulement. La boîte-à-lire c’est gratuit! Prenez, lisez puis rapportez … Apportez un livre pour une journée, un mois, une année… le temps d’une lecture et partagez-le à nouveau. Nous vous invitons à inscrire votre nom ainsi que la date dans la couverture du livre. Dans quelques années, peut-être que votre livre sera de retour au bercail avec une histoire!

Voici les endroits où l’on retrouve une boîte-à-lire :

  • Sur le stationnement de l’Hôtel de de Ville ( 360 chemin Thomas-Maher)
  • Sur le stationnement de l’abris postal du 2 chemin Thomas-Maher
  • Sur le stationnement de l’abris postal du 1068 chemin Thomas-Maher
Sondage pour la mise à jour de la politique culturelle de la MRC de La Jacques-Cartier

Treize ans après l’adoption d’une première politique culturelle régionale, la MRC de La Jacques-Cartier entreprend son actualisation afin de mieux encadrer les interventions en matière de développement culturel à l’échelle du territoire dans les années à venir.

D’ici le 13 septembre, les résidents de La Jacques-Cartier et les travailleurs culturels de la région sont appelés à répondre au sondage. Une version papier est également disponible à la MRC, dans les bureaux municipaux et les bibliothèques de la région.

Gagnez un panier découverte de La Jacques-Cartier

Remplissez le sondage et courez la chance de gagner un panier découverte de La Jacques-Cartier d’une valeur de 250 $.
À gagner : 

  • Livre Par monts et vallées : l’histoire de La Jacques-Cartier;
  • DVD Notre histoire en mémoire;
  • Chèque-cadeau de 25 $ au restaurant le Gourmet Champêtre, au Manoir du Lac-Delage;
  • Atelier de poterie d’une durée de 2 heures à la Petite École du Rang d’une valeur de 80 $;
  • Chèque-cadeau de 100 $ chez Aventure Inukshuk.

 

Participez en grand nombre! Vous avez jusqu’au 13 septembre prochain pour répondre au sondage.

>> RÉPONDRE AU SONDAGE <<

Distribution gratuite d’arbres

DISTRIBUTION GRATUITE D’ARBRES – SAMEDI 25 MAI DE 9H À 12H

Au Québec, la population souligne le Mois de l’arbre et des forêts afin de démontrer son attachement à cette richesse collective. C’est également pour se rappeler que cette même population appartient à un peuple dont l’histoire est intimement liée à la forêt et que cette ressource renouvelable est toujours essentielle pour le développement économique et social du Québec. Pour toutes ces raisons, nous célébrons la forêt pendant un mois entier.

Au cours du mois de mai, le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs et ses partenaires organisent diverses activités pour démontrer à la population toute la portée de cette richesse naturelle et la lui faire découvrir. Le Mois de l’arbre et des forêts contribue ainsi à nous faire réaliser l’importance de cette ressource dans toutes les sphères de notre vie quotidienne, que ce soit par notre travail, nos loisirs ou encore par l’utilisation des milliers de produits dérivés de l’arbre. La forêt québécoise, en plus d’être riche, diversifiée et en santé, est créatrice d’emplois par les nombreuses retombées qu’elle génère.

Au Québec, durant ce Mois de l’arbre et des forêts, nous prenons conscience de l’importance de notre ressource forestière, nous nous sentons concernés par la forêt et la célébrons.

Nous aurons les essences suivantes :

Épinette blanche
Pin blanc
Sapin beaumier
Mélèze
Thuya occidental
Chêne rouge
Bouleau jaune
Érable à sucre
Peuplier hybride

Les avions-citernes commencent leurs exercices printaniers

Les avions-citernes commencent leurs exercices printaniers

En préparation de la saison des feux de forêt, les avions-citernes utilisés par la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) commencent leurs entraînements annuels. Ces exercices se tiendront dans les régions de la Capitale nationale et de la Mauricie du début avril à la mi-mai. Ces entraînements sont essentiels pour assurer la formation et la requalification des équipages de la flotte des 14 avions-citernes du Service aérien gouvernemental (SAG).

Ainsi, des manœuvres de décollage et d’atterrissage auront lieu à l’aéroport de Québec. Des exercices d’écopage et de largage seront également effectués sur différents plans d’eau afin de préparer les équipages pour le combat des incendies de forêt et pour appuyer les équipes de pompiers forestiers qui œuvrent au sol.

Les premiers exercices seront effectués sur le fleuve à la hauteur de Batiscan, en Mauricie, et vers Neuville, dans la région de Portneuf. Suivant la fonte des glaces, les lacs de la région seront également visités par les avions-citernes notamment les lacs Saint-Joseph et Montauban (St-Alban)

La SOPFEU et le SAG sont conscients des désagréments que peuvent engendrer ces exercices. Ils demandent donc la collaboration de la population pour en assurer le bon déroulement. La SOPFEU invite les citoyens touchés à consulter fréquemment ses médias sociaux afin d’être informés de la tenue de ces entraînements.

Source : Sopfeu.qc.ca

Campagne de sensibilisation Au printemps, le brûlage des rebuts, c’est NON!

Campagne de sensibilisation Au printemps, le brûlage des rebuts, c’est NON!

La Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) lance une campagne de sensibilisation concernant les dangers que représentent les brûlages de rebuts et les feux de nettoiement de terrain. En effet, de la mi-avril à la mi-juin, les pompiers municipaux et les pompiers forestiers de la SOPFEU interviennent en moyenne sur quelque 150 incendies affectant la forêt, dont la majorité est causée par des feux allumés par des résidents. Cette campagne, qui se déroulera tout au long du mois de mai, inclut notamment la diffusion de messages sur les médias sociaux et l’organisation d’activités de sensibilisation dans deux régions particulièrement touchées par ce type d’incendie, soit la MRC des Laurentides (6 au 10 mai) et dans celle de la Vallée-de-la-Gatineau (13 au 17 mai).

La SOPFEU rappelle qu’au printemps, même si le temps est frais et que la neige tapisse encore le sol à certains endroits, l’herbe sèche, les feuilles mortes et les broussailles sont propices à la propagation d’un incendie en terrain dégagé. À cette période de l’année où les résidents nettoient leurs terrains, il ne suffit que de quelques heures d’ensoleillement et d’un peu de vent pour faire monter le niveau du danger d’incendie. Dans ces circonstances, un feu qui s’échappe peut se transporter une longue distance. Il s’agit non seulement d’une menace pour la forêt, mais aussi pour les résidences à proximité.

Alternatives sécuritaires et écologiques

L’objectif de la campagne est d’informer les citoyens qu’il existe des alternatives sécuritaires et écologiques à ces brûlages printaniers. Au lieu de brûler les résidus de nature végétale, la SOPFEU recommande d’en faire du compost ou de les déposer pour la collecte des résidus verts. Pour les matières plus encombrantes, comme les grosses branches ou les vieux meubles, l’écocentre de la municipalité est l’alternative toute désignée.

Au fil des ans, les activités de prévention déployées par la SOPFEU et ses partenaires ont permis de réduire le nombre de feux de façon importante. Depuis 1984, une diminution moyenne de 17 incendies de cause humaine par année a été observée. La SOPFEU tient à rappeler qu’environ 76 % des incendies sont imputables à l’activité humaine. La collaboration de tous demeure essentielle pour en réduire le nombre.

 

Source : sopfeu.qc.ca

 

PLAN DE LUTTE À LA RENOUÉE DU JAPON – 2e ANNÉE D’INTERVENTION

Originaire d’Asie, la renouée du Japon (Reynoutria japonica var. japonica, syn. Fallopia japonica), une espèce de plante exotique envahissante, peut atteindre jusqu’à trois mètres de hauteur pendant la saison chaude. Elle se reproduit de manière végétative (fragments de rhizomes et de tiges) et sexuée (graines). Elle forme des peuplements denses qui étouffent les espèces indigènes, appauvrissant ainsi la diversité biologique des écosystèmes. Selon le contexte d’envahissement, la renouée du Japon peut avoir des impacts sur la qualité des eaux, l’érosion des rives, les structures pavées, les infrastructures ainsi que sur les aménagements paysagers. Les caractéristiques morphologiques et écologiques de l’espèce en font un envahisseur redoutable dont la lutte s’avère difficile. En fait, le succès des différentes méthodes de lutte varie beaucoup selon le contexte de l’envahissement et les caractéristiques des colonies.

En 2017, la ville de Lac-Saint-Joseph a mandaté la Corporation du bassin de la Jacques-Cartier (CBJC) pour réaliser un plan de lutte à 13 colonies de renouée du Japon (Reynoutria japonica var. japonica, syn. Fallopia japonica) situées le long du Chemin Thomas-Maher. En 2018, différentes interventions de lutte ont été pratiquées sur deux nouvelles colonies et celles ciblées en 2017 pour un total de 15 sites.

CONSULTER LE RAPPORT

HORAIRE DES TIRS MAJEURS ET DÉTONATIONS DE LA BASE VALCARTIER – NOVEMBRE

HORAIRE DES TIRS MAJEURS ET DÉTONATIONS DE LA BASE VALCARTIER

La Base Valcartier nous informe de l’horaire des entraînements de tirs majeurs et de détonations qui sont prévus pour le mois de novembre et qui se tiendront principalement dans les secteurs nord de la Base Valcartier, plus précisément au nord de la rivière Jacques-Cartier. En plus de ces entraînements, des entraînements de tir d’armes légères et des détonations lors d’essais dirigés par le Centre d’essais et d’expérimentations en munitions (CEEM) auront lieu pendant cette période.

– Du 6 au 9 novembre, le Centre d’instruction de la 2e Division du Canada participera à un entrainement au tir d’artillerie. Durant l’exercice, des obus de calibre 105 mm seront tirés. Afin d’atteindre les objectifs d’entraînement, les tirs auront lieu entre 7 h et 23 h.

– Du 20 au 26 novembre, le 5e Régiment d’artillerie légère du Canada, ARC participera à l’exercice BOMBARDE BORDÉE. Les artilleurs s’entraineront au tir d’artillerie dans les secteurs d’entrainement de la Base Valcartier. Des munitions de calibres 105 mm, 155 mm et 81 mm seront utilisées lors de cet entrainement. Afin d’atteindre les objectifs d’entraînement, les tirs auront lieu entre 7 h et 23 h.

Nous sommes conscients des inconvénients que ces activités pourraient occasionner, principalement les bruits de tir et de détonations dont les répercussions auditives sont accentuées par temps nuageux et froid. Afin d’atteindre les objectifs d’entraînement, les heures de tir mentionnées peuvent varier.

Nous tenons à remercier la population de son habituelle collaboration.

Bureau des affaires publiques de la Base Valcartier 418-844-5000, poste 7146, 7641 ou affairespubliquesgs@forces.gc.ca

HORAIRE DES TIRS MAJEURS ET DÉTONATIONS DE LA BASE VALCARTIER – SEPTEMBRE

HORAIRE DES TIRS MAJEURS ET DÉTONATIONS DE LA BASE VALCARTIER

La Base Valcartier nous informe de l’horaire des entraînements de tirs majeurs et de détonations qui sont prévus pour le mois de septembre et qui se tiendront principalement dans les secteurs nord de la Base Valcartier, plus précisément au nord de la rivière Jacques-Cartier. En plus de ces entraînements, des entraînements de tir d’armes légères et des détonations lors d’essais dirigés par le Centre d’essais et d’expérimentations en munitions (CEEM) auront lieu pendant cette période.

Du 17 au 21 septembre, le 5e Régiment d’artillerie légère du Canada, ARC s’entraînera au tir d’artillerie dans les secteurs d’entraînement de la Base Valcartier. Des munitions de calibres 155 mm et 81 mm seront utilisées lors de cet entraînement.
Du 21 au 23 septembre, le 62e Régiment d’artillerie de campagne, ARC de Shawinigan conduira un exercice de tir dans les secteurs d’entraînement de la Base Valcartier. Des munitions de calibre 150 mm seront utilisées pour l’entraînement des militaires.
Du 28 au 30 septembre, le 2e Régiment d’artillerie de campagne, ARC conduira un entraînement au tir d’artillerie. Durant l’exercice, des obus de calibre 105 mm seront tirés.

Nous sommes conscients des inconvénients que ces activités pourraient occasionner, principalement les bruits de tir et de détonations dont les répercussions auditives sont accentuées par temps nuageux et froid. Afin d’atteindre les objectifs d’entraînement, les heures de tir mentionnées peuvent varier.

Nous tenons à remercier la population de son habituelle collaboration.

RAPPORT ANNUEL DE LA SURETÉ DU QUÉBEC

Lors de la dernière séance du Comité de sécurité publique, la Sûreté du Québec nous a remis son Rapport annuel d’activités du 1er avril 2017 au 31 mars 2018. Ce rapport dresse le bilan des résultats pour l’année financière concernée. On y retrouve notamment des statistiques reliées au traitement des cartes d’appel, à la sécurité routière, aux règlements municipaux et aux événements criminels survenus sur le territoire.

Les priorités identifiées par le Comité de sécurité publique sont les suivantes :

– Optimiser la visibilité policière sur le territoire;
– Réaliser des activités de rapprochement avec la communauté;
– Réaliser des opérations de surveillance en regard des véhicules récréotouristiques.

CONSULTER LE RAPPORT D’ACTIVITÉS DE LA SÛRETÉ DU QUÉBEC